Enlever ces couches de peurs et de conditionnement, Être Vulnérable …. Il y a toute une génération qui a vécu avec l’idée que la virginité est un cadeau qui ne va qu’à un seul homme et qu’il faut bien le choisir, que la femme n’avait pas d’envie sexuelle exceptée pour concevoir. Genèse 2 : 21-22 (LSG) « Alors l’Éternel Dieu fit tomber un profond sommeil sur l’homme, qui s’endormit; Il prit une de ses côtes, et referma la chair à sa place. Pourtant, ce n’est pas un cas isolé. J’ai passé une grande partie de ma vie à me cacher derrière les autres. Elle espère, ainsi, créer une relation de confiance et obtenir la vérité et la franchise des autres. Ça voulait dire être transparente avec mes lecteurs. « C’est quoi être une fille, une femme, une mère aujourd’hui ? C’est tabou d’avoir un vagin et de ne pas être intéressé par ce qui peut être créé dans son utérus et … Sortie en 2017, elle raconte les périples de trois amies qui travaillent dans une rédaction new-yorkaise. C’est quoi être une femme africaine en 2020 ? Jamais je ne l’ai vu prendre soin d’elle. Ça voulait dire m’exposer à la critique éventuelle ou encore à l’incompréhension. Plus jamais ça ! C’est une vraie question. C’est une question de chimie, de désir et d’engouement. L’impression d’être mouillée. », Clémence, 25 ans, en recherche d’emploi, Rambouillet, Credit photo Allociné // © Tmdb ( The bold type / De celles qui osent, série 2017). Plein d’expériences et une éternelle question : c’est quoi être une femme ? Je ne sais pas si tout cela est lié. Je vais bientôt cliquer sur « Publier » et je me sens vulnérable, j’ai l’impression de m’être mise à poil dans cet article du dimanche soir ! C'est quoi une femme? Et chaque fois que je le voyais, j’apercevais derrière lui, au loin, ce loup qui attendait que je baisse ma garde ne serait-ce qu’un seul instant pour se jeter sur moi, crocs déployés…. Ça voulait dire m’exposer encore, ça voulait dire, dire la Vérité tous les jours, même les jours où je n’étais pas au mieux de ma forme. C'est quoi, une femme vulnérable ? par Marie Guibouin | Mai 14, 2017 | 0 commentaires. LE PLUS. « AAAAAHOUUUUUUU ! La chose qui m’a à peu près sauvée ? Mes doigts ont tellement couru sur le clavier que je ne suis pas sûre d’avoir répondu à la question : Alors j’ai envie de te laisser la parole. C’est tabou d’être une femme et préférer son job et sa carrière plutôt que les enfants. Je vois de nombreuses femmes dans ce cas là. Peut-on être femme, mère, amante, maman, entrepreneure, artiste … tout ça à la fois ? Bien que l’on me faisait des remarques désobligeantes, cela en restait là car tant que j’étais avec celui qui m’avait touchée, mon honneur resterait sauf…. Papa a tout fait pour sa femme et ses enfants. N’oubliez pas d’être une femme et d’honorer votre pouvoir de créer ce qui fait sens pour vous ! Inconsciemment, moi aussi, j’ai mis le poids des responsabilités sur mon dos. Pourtant, ce n’est pas un cas isolé. Lorsque l’on dit d’une femme qu’elle est sexy, c’est souvent pour désigner une femme qui s’habille avec des vêtements courts. Papa a travaillé très dur pour que nous manquions de rien. J’ai hurlé tellement fort en apercevant la scène de crime qui s’était répandue sur mon lit que ma mère, en montant les escaliers pour me rejoindre, a trébuché en me hurlant, inquiète, d’expliquer la situation. Ce rôle de « deuxième maman » en quelque sorte, même si c’est incomparable au fait d’être Mère pour de vrai. Enfin un peu plus maintenant … quoi que …. Mon petit-ami de l’époque a eu besoin d’aller parader devant ses potes, quitte à mettre mon image en jeu ! C’est donc ça. Cette façon de voir les choses m’a paru normale…, Il n’y avait donc aucun sens à ce que je pratique, mais je me sentais tiraillée entre la curiosité et la culpabilité de simplement y penser. Pourtant, le poids de la condition des femmes de génération en génération est bien là. Saisis ton adresse e-mail pour t'abonner à ce blog et être au courant en avant-première dès qu'un nouvel article est publié ! Quand et comment le devient-on, et est-ce qu’une fois qu’on l’est, on le reste ? Est-ce que c’était le bon ? Je suis fatiguée de devoir toujours surveiller comment je suis habillée, d’être discrète en société… Et je suis une gueularde en plus ! Impossible de partager les articles de votre blog par e-mail. » Le loup hurlait de toutes ses forces pour m’obliger à l’entendre ! Ainée d’une famille de neuf enfants, ça rigole pas ! Évidemment, les vêtements jouent. Je suis une femme, j’ai 32 ans et je ne sais pas si je veux des enfants. Je suis une femme indépendante dans le sens où j’ai toujours eu envie de plus. Une femme attirante est une femme qui arrive à créer une attirance avec les hommes à travers son attitude, son comportement, mais aussi son physique, il ne faut pas se voiler la face. Par exemple, une robe de soirée, des talons et un collier en or ne sont pas une tenue adaptée pour aller faire les courses, mais un jean sombre, un haut couleur champagne et une jolie veste en daim suffisent pour être élégante. On buvait un chocolat et… il n’y avait pas que la tasse qui était chaude ! Pure coïncidence peut-être…. C’est à la suite de ce défi que j’ai décidé d’arrêter de me taire ! C'est quoi être une femme ? C’est un peu mal dit, ils ne m’ont jamais fait ressentir cela. ", demande-t-on à Anastasia Mikova, au sortir de cette aventure exceptionnelle. Je n’exagère pas. Il venait de poser ses lèvres contre les miennes et j’ai tout oublié. Nous ne sommes pas restés longtemps ensemble. J’ai la sensation d’être la voix de toutes ces femmes qui se sont tues. Ça vibre à fond dans mon cœur alors que j’écris ces lignes. Le 28 février, j’ai passé toute la journée avec des femmes. Une émission qui respire l’empowerment ! Si c’était ça être une femme, ne faire l’amour qu’avec un garçon dans toute ma vie pour conserver mon honneur ; ou assumer d’avoir du désir sexuel pour un ou des hommes, mais devoir subir insultes et agressions comme si je désirais TOUS les hommes de la planète, non merci ! » Ahhhhh c’était si bon sur le moment…, … Mais après, je me suis sentie honteuse ! Je pense à ma maman qui a tout donné pour ses enfants, qui a voulu faire tout bien, tout parfait, pour être une bonne mère. Ça aussi ça m’effrayait ! C’est à la suite de ce défi que j’ai décidé d’arrêter de me taire ! C’est donc ça. Surtout, elle sait faire confiance en ses capacités puisque c’est ce qui va lui permettre d’être aussi déterminée et de ne pas lâcher prise.Comme elle est consciente de ce dont elle est capable, elle est également consciente de ce dont elle n’est pas capable. Je ne sais pas si tout cela est lié. A l’occasion de la Journée Internationale de la Femme Africaine (JIFA), une date qui très souvent passe inaperçue même pour certains acteurs et défenseurs des Droits des Femmes. Pure coïncidence peut-être…, C’est au lendemain de cette journée que je me suis lancée un. Et là, je leur ai annoncé : « J’ai mes règles ! C'est quoi être une femme? Ça voulait dire être transparente avec mes lecteurs. J’avais vraiment l’impression d’avoir fait quelque chose de mal et aucune envie de le raconter à qui que ce soit. C’est pour Cela que je suis là ? Franchement si c’est ça, ça me fait peur …. Au fond de moi, je pense que c’est possible. Aujourd’hui, je prends conscience à quel point mon message est important. Une femme est un être humain de sexe féminin. Ma mère, mes potes, les mecs. Je trouvais tout injuste par rapport à mon sexe. La veille, le 27 donc, j’ai failli tout arrêté. C’est quoi une femme selon Dieu ? La veille, le 27 donc, j’ai failli tout arrêté. J’ai peur mais je le fais quand même 😉, Marie, Artiste, Conférencière, Éveilleuse de Conscience, Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Il y avait aussi la peur de n’avoir plus rien à dire, et je constate qu’il n’en est rien. Prévenez-moi de tous les nouveaux articles par e-mail. Il s’agit d’idéaliser l’autre et de le mettre sur un piédestal. Faire pour plaire à autrui ça ne fonctionne jamais : tout le monde a un avis différent, alors autant pas se prendre la tête et tracer sa route ! Merci. Très tôt, j’ai voulu m’assumer toute seule, entrer dans le monde du travail rapidement, gagner de l’argent et ne plus être une « charge financière » pour mes parents. ... que le vocable "femme" fonde souvent une généralisation qu'il est beaucoup plus consciencieux de dépasser pour être une femme … J’ai longtemps rejeté ma féminité. Tout son Amour, tout son cœur et toute son Âme… Il a toujours pensé à maman et à nous en premier. Tu remarqueras que maintenant, je réponds toujours : « Avec Joie ! » Il y a quelques années, ça aurait été impensable pour moi de partager mon message tous les jours. Plus jamais ça ! Y en a qui vont te dire que pour être femme faut se maquiller sinon ça montre qu’on prend pas soin de soi, s’apprêter, etc., puis d’autres qui vont te dire que si elles avaient pas les cheveux longs elles se sentiraient moins féminines, puis d’autres encore qui vont te dire qu’elles se sont senties femmes le jour où elles ont appris qu’elles étaient enceinte, et d’autres vont donner encore d’autres réponses, comme toi aujourd’hui. Si je n’écris pas ce message, personne ne le fera à ma place. N’était-ce pas ambitieux ? Puis, tout s’est tu. Vous savez, cette fille qui n’a pas vraiment de désir, qui est discrète, qui ne crie pas de joie lorsqu’elle a ses règles, qui n’a que très peu d’hommes dans sa vie…. J’ai passé une grande partie de ma vie à me cacher derrière les autres. C'est beau un homme. Enfin un peu plus maintenant … quoi que … Mais pendant au moins 20 ans, je ne l’ai jamais vu prendre du temps pour elle. On sait très bien ce qu'est une femme, aussi bien qu'un homme, une carte postale ou de l'eau. L'article n'a pas été envoyé - Vérifiez vos adresses e-mail ! Jamais je ne l’ai vu prendre soin d’elle. Vous savez, un peu comme Sébastien dans la petite sirène : « Chalalalala n’aie pas peur, ne pense qu’au bonheur vas-y oui embrasse-là ! En vrai, j’ai peur de me sacrifier. Ne l'obligez pas à faire des choses qu'il ne veut pas faire, cela … Ainée d’une famille de neuf enfants, ça rigole pas ! J’avais couché, j’étais une salope qui osait, la Vilaine, avoir des envies ! Quel bond de géant ! » et je comprends tout le sens de mon parcours. Alors toute heureuse dans la cour du collège, je suis allée vers elles le sourire aux lèvres malgré les douleurs désagréables qui allaient et venaient dans mon bide. » Elle a rigolé et m’a dit que j’étais encore loin d’en être une. Vous connaissez peut-être ce dicton : « si maman est heureuse, tout le monde est heureux. C'est la matrice dans toute sa plénitude. Peut-on être femme, mère, amante, maman, entrepreneure, artiste … tout ça à la fois ? Comment est-ce possible de faire autant de sacrifices ? Et en même temps, j’en étais fière d’avoir ce rôle. Nous étions en couple. Mais ça veut dire quoi être une femme ? » Ne forcez pas les choses. J’en ai parlé à ma mère : « Je ne comprends pas, tout le monde se moque de moi alors qu’ils devraient être heureux de savoir que je suis devenue une femme ! Puis, j’ai rencontré un garçon. On peut être très libre dans son style en tant que femme à … Elle essaie, donc, d’être franche et directe avec tous ceux qui l’entourent. On fait semblant, on joue le jeu qu'on nous apprend Une grande psychanalyste, Jacqueline Schaeffer, nous explique pourquoi c’est une vraie chance d’être une femme aujourd’hui. En plus, c’était une journée particulière puisque c’est le jour anniversaire de ma maman. Il m’arrivait d’avoir quelques maux de ventre, bien que dame Nature m’ait déjà touchée de sa grâce en me donnant des formes, élargissant mes hanches et faisant exploser mes décolletés. Le pire ? un homme ? La féminité, qu’est-ce que ça veut dire au juste ? C’est ce qui fait qu’aujourd’hui, je me sens femme et complètement épanouie. Ni à eux, ni à personne parce que j’avais l’impression que je devais supporter seule ce poids, j’étais la seule fautive. L’Éternel Dieu forma une femme de la côte qu’Il avait prise de l’homme, et Il l’amena vers l’homme. Une femme forte reconnait ses qualités et ses défauts. Aujourd’hui, j’ai 25 ans et entre-temps, j’en ai encore entendu des vertes et des pas mûres sur la féminité. Selon l’infirmière scolaire, ils étaient en train de se transformer en bêtes assoiffées de sexe ne voulant de nous qu’une seule chose : notre fleur virginale, les secrets de notre jardin, qu’il soit tondu ou mal coiffé, peu importe la saison, qu’il y pleuve ou que la terre y soit aride ! On m’a traitée de salope, de pute, d’égoïste, de fille facile. Waouh ! Et en même temps ! C’est pour Cela que je suis là ? On peut y parler de ce que l’on vit en tant que femme face aux regards des autres, de nos craintes d’être « trop » ou « pas assez », du harcèlement subi dans l’espace public. Mais à la place de regards d’admiration, de mots d’encouragement, de joie de me voir franchir cette étape, j’ai eu des rires moqueurs, des détournements de regards, des airs de dégoût et au mieux, des rires gênés. Alerte Rouge !!! En écrivant, je repense à quelque chose de fort qui s’est passé le 28 février dernier. J’avais douze ans quand je me suis posée ces questions-là pour la première fois. Des femmes profondément blessées, des femmes qui ont souffert en silence à la merci des hommes. Artiste, Conférencière, Éveilleuse de Conscience. Pourtant, le poids de la condition des femmes de génération en génération est bien là. Mais je n’en veux pas à ces personnes. Au fond de moi, je pense que c’est possible. Ça me paraissait tellement abstrait étant gamine : J’étais une grande timide avant, je parlais très peu, j’avais souvent peur de déranger, je ne m’exprimais pas beaucoup. J’ai même dit en larmes, que je ferais mieux d’aller faire caissière chez Intermarché, ça serait plus simple (je n’ai rien contre les caissières hein, c’est juste que ce n’est pas ma mission). C'est une forme de caractère où tout ne peut être que "blanc" ou "noir"? Je me suis toujours sentie investie d’une mission plus grande que moi. Une femme libérée choisit et assume ses décisions seules, et cela dans tous les secteurs de sa vie. Dès la puberté, les autres ont défini pour moi ce que ça voulait dire d'être une femme. Alors merci à certains posts sur les réseaux sociaux, comme sur @payetashnek que je suis depuis mes 21 ans. C'est beau un homme qui ne trompe pas qui se contient. C’est quoi être une femme ? Tout donné pour ses enfants et s’oublier soi-même ? La série féministe The Bold Type dresse un portrait édifiant de femmes qui osent. Merci. Réponse 9 / 26. anonyme 15 sept. 2011 à 10:10. il faut le demander à celles qui disent qu'elles le sont. Des femmes qui ont passé leur vie à faire bonne figure alors que leur cœur pleurait d’une profonde tristesse. Published on November 20, 2018 November 20, 2018 • 103 Likes • 5 Comments. - Consultez 51 citations sur la femme est une fleur qui ne vit que pour déverser sur un homme un océan d'amour. Il a toujours pensé à maman et à nous en premier. Être amoureux, c’est une question de commodité, alors qu’aimer quelqu’un, c’est lui donner la priorité ... L’amour reste quoi qu’il arrive. Dans la société, quand on croise quelqu’un, on essaye généralement de savoir si c’est une femme ou un homme. Accueil; Culture « Fille » de Camille Laurens : c’est quoi être une femme ? Mais… tout le collège a été au courant ! Mais on ne nous a pas parlé de masturbation. Papa a tout donné lui aussi. Ça voulait dire m’exposer à la critique éventuelle ou encore à l’incompréhension. Je me suis toujours sentie investie d’une mission plus grande que moi. Être une femme, c’est avoir mal au ventre tous les 28 jours, être mal lunée pendant cinq jours, et devoir porter des couches parce qu’on n’est pas capable de se retenir de saigner à fond… ? À première vue, on pourrait dire que c’est être libérée des conventions, briser le moule; avoir le choix du parcours de notre vie; avoir accès à des opportunités; s’épanouir en société. Se dire que c'est une question de génération ! Personnellement, je trouve cette vision plus que réductrice et assez fausse. « Être une femme« , expression dans ma langue maternelle qui veut dire qu’on est bien sûr de sexe féminin mais également une femme capable d’assumer son rôle de femme, être capable d’affronter le monde extérieur, de […] Quand je regarde en arrière, je me dis : « waouh ! Si c’était ça être une femme, ne faire l’amour qu’avec un garçon dans toute ma vie pour conserver mon honneur ; ou assumer d’avoir du désir sexuel pour un ou des hommes, mais devoir subir insultes et agressions comme si je désirais TOUS les hommes de la planète, non merci ! Moi je dis NON. Aujourd’hui, je prends conscience à quel point mon message est important. Et la femme peut se retrouver aussi dans le rôle de mère, lorsqu'elle accueille dans son ventre un enfant, qu'elle nourrit et à qui elle donne la vie. C’est la première chose à laquelle nous pensons. Alors que, comme toutes mes copines, on voyait le fait de se toucher soi-même comme quelque chose de dégoûtant ; ou au mieux, comme une chose dont on ne devait pas parler. Ça voulait dire m’exposer encore, ça voulait dire, dire la Vérité tous les jours, même les jours où je n’étais pas au mieux de ma forme. J’ai même dit en larmes, que je ferais mieux d’aller faire caissière chez Intermarché, ça serait plus simple, Le 28 février, j’ai passé toute la journée avec des femmes. Une femme, c’est quoi ? Les règles, l’amour, le viol, le travail, l’excision… Plus de 2000 femmes dans plus de 50 pays ont partagé dans Woman leurs expériences, leurs joies et leurs larmes.